Médicaments et Grossesse

MEDICAMENTS ET GROSSESSE

 

Par principe toute prise médicamenteuse durant la grossesse doit être bien évaluée dans sa nécessité et limitée si possible dans sa durée.

 Les principaux traitements auxquels une femme enceinte peut être exposée :

  • Les anti-inflammatoires
    • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens comme le Profénid, l’Indocid, l’Advil. Ils sont contre-indiqués, à arrêter dès le début de la grossesse à l’origine du toxicité fœtale nette au niveau cardiaque et rénal en particulier à partir du 6è mois.
    • L’aspirine peut être prescrite à très faible dose uniquement en cas de pathologie de la coagulation à l’origine de fausses couches à répétition ou d’antécédents d’anomalies de grossesses précédentes avec retard de croissance et/ou hypertension artérielle
  • Les antalgiques
    • Seul le paracétamol (Doliprane, Efferalgan, Dafalgan) peut être prescrit et sur des périodes courtes. Sur des périodes prolongées il pourrait provoquer des effets néfastes sur le fœtus du type anomalies de la maturation des futurs spermatozoïdes chez les garçons
    • L’association paracétamol codéine peut dans certains cas être envisagée
  • Les antibiotiques
    • Certains sont contre-indiqués tels les cyclines (coloration des dents de lait), gentalline (acuité auditive)
    • Ils ne doivent être pris que sur prescription médicale après avoir renseigné de l’état de grossesse
  • Les anesthésiques locaux
    • Ils peuvent être utilisés en particulier par le dentiste
  • Les vaccins
    • Il est recommandé d’avoir une mise à jour vaccinale avant la grossesse. Les vaccins inactivés tels que ceux de la poliomyélite peuvent être envisagés de même que les vaccins antigrippaux, antitétaniques, antipneumococciques, antiméningocoques.
  • Les Antiépileptiques
    • Ils doivent être revus avant le début de la grossesse. L’acide valproïque (Dépakine, Dépakote, Dépamide sont contre-indiqués
  • Les antihypertenseurs
    • Les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine 2 (Aprovel, Tareg…) et les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (Coversil, Rénitec, Lopril, Triatec) sont  contre-indiqués.
  • Les antidépresseurs et les neuroleptiques
    • Il est nécessaire avant la grossesse de choisir le traitement pour lequel  on dispose de suffisamment d’arguments pour permettre d’être rassurant

La règle est de ne pas s’automédiquer durant la grossesse.

Document rédigé d’après l’article du Dr E ARNAUD publié dans la revue « réalités en gynécologie obstétrique. 160. Février 2012