Accouchement par le siège

L'ACCOUCHEMENT PAR LE SIÈGE

 

Le bébé se présente alors les fesses en premier (siège décomplété) ou par les pieds (siège complet), la tête étant en haut, dans le fond de l’utérus.

Cette éventualité est relativement rare, 4% environ des accouchements à terme.

La tête étant la partie du fœtus au plus grand diamètre, ce n’est qu’au dernier moment de l’accouchement que l’on peut acquérir la certitude de son bon déroulement. Cependant, certains indices permettent d’établir un pronostic.

 

Quelle prise en charge proposer ?

En fin de grossesse, certains tentent d’inciter le bébé à réaliser lui-même sa version avec l’acupuncture sans que cette méthode ait pu être scientifiquement validée. La version par manœuvre externe quant à elle consiste - vers le terme de 36, 37 semaines d’aménorrhée - à placer le bébé tête en bas par le simple palper après avoir obtenu un bon relâchement utérin à l’aide d’une perfusion médicamenteuse dite tocolytique. Des contre-indications existent telles en les malformations utérines, les utérus cicatriciels, les circulaires du cordon, l’utérus dit « moulé » sur le fœtus.

Lorsque la version a été contre-indiquée ou sa tentative un échec, il faut procéder à une analyse de la situation pour évaluer les possibilités d’accouchement par les voies naturelles. On confirme ainsi :

- La normalité du bassin par une radio scanner, la scanno-pelvimétrie

- L’évaluation du poids fœtal qui doit être inférieure à 3800g avec un diamètre céphalique entre les 2 os pariétaux (bipariétal) inférieur à 100mm

- Une bonne flexion de la tête pour qu’elle se présente par son plus petit diamètre

- L’absence de surpoids maternel marqué

- La coopération de la mère

- Une césarienne antérieure, une malformation utérine connue, un placenta bas inséré sont des contre-indications.

Déroulement du travail.

Il n’est pas plus long ni douloureux qu’un accouchement tête en premier. Une analgésie péridurale peut être posée. Sa prise en charge repose sur l’adage classique « à bonne dilatation, bon siège ». Il signifie que lorsque le travail se déroule normalement, l’expulsion est simple. En revanche, une stagnation de la dilatation malgré la mise en œuvre des thérapeutiques habituelles, rupture des membranes, perfusion ocytocique renforçant les contractions, conduit à pratiquer une césarienne.